E comme Eco Festival : Terres du Son, toujours plus en transition

Partager sur

La saison des festivals étant bien lancée, Terres du Son est revenue en grande pompe pour une 17e édition avec pour objectif un impact environnemental encore plus réduit. Ateliers, animations, conférences, sensibilisation… Ce sont 3 jours de festivités qui ont mis en lumière artistes internationaux et régionaux tout en proposant une expérience toujours plus inspirante, solidaire, durable et citoyenne. A l’heure du réchauffement climatique, la Région Centre-Val de Loire à travers la COP, soutient et accompagne les projets responsables.

Un festival qui fait éco

Chiffres clés :

38 000 festivaliers

Près de 1000 bénévoles

Près de 40 artistes

100% végétarien

 

Après deux éditions quelque peu compliquées par le Covid, le festival Terres du Son installé à Monts au Domaine de Candé, à 15 minutes de Tours, a retrouvé son public pour cette 17e édition les 8, 9 et 10 juillet sous le signe de l’éco-responsabilité, de l’inclusion et de la sensibilisation ! Des scènes pour la musique, une alimentation végétarienne pour les petits creux mais également un éco-village gratuit avec plein d’activités ont été proposés aux visiteurs.

L’Eco-Village

Entre les séquoias, cèdres du Liban et ginkgo biloba du Domaine de Candé, l’Éco-Village est un lieu emblématique du festival. Grouillant de monde tout le week-end, et sous un grand soleil, l’Eco-village gratuit a retrouvé l’ambiance familiale. La Région s’est engagée aux côtés de Terres du Son pour le co-financer et proposer 6 espaces complémentaires autour de la thématique du développement durable. Ainsi, l’Agora a permis aux visiteurs d’assister à des conférences et de débattre, la Place des Associations a mis en valeur les acteurs locaux investis dans le développement durable, l’espace low-tech et la Manufacture ont fait découvrir des réalisations locales et soucieuses de préserver les ressources, et le bar AOC Touraine a invité les festivaliers à déguster des vins sélectionnés avec soin.

Une dimension environnementale

Préservation de l’environnement, de la biodiversité et des ressources sont des priorités du festival et sont au coeur de son organisation. C’est pourquoi des déchetteries éphémères ainsi que des tables de tri ont été mis en place sur l’ensemble du domaine. L’eau est également au cœur des préoccupations avec la mise en place de fontaines à eau incitant à venir avec sa propre gourde et permettant de supprimer la moitié du nombre de bouteilles d’eau distribuées, et de diminuer considérablement le volume de déchets plastiques du festival. Depuis 2019, l’utilisation des toilettes sèches a permis au festival de réduire le volume d’eau utilisé pendant les trois jours de l’évènement. La sensibilisation des festivaliers à tous ces enjeux environnementaux est assurée par une Brigade Verte qui parcourt le festival équipée de sacs poubelles et cendriers de poche. Cette équipe dédiée est là pour informer et sensibiliser les festivaliers sur les bons gestes à adopter. Le cheval de Terres du Son parcourt lui aussi le domaine pour collecter les poubelles du festival. Un moyen de locomotion vert et sans impact carbone, bien plus respectueux de l’environnement qu’un camion !

Restauration 100% durable

Lors d’événements comme Terres du Son, la nourriture et les boissons représentent environ un tiers des émissions de CO2. C’est pourquoi le festival de cette année verdit une grande partie de sa restauration en choisissant des produits régionaux et artisanaux avec des produits à faible impact carbone et en proposant une alimentation 100% végétarienne. En verdissant la restauration, le festival vise à réduire la pollution de moitié. Gaëtan Evrard, le chef étoilé du restaurant l’Évidence, à Montbazon, a rejoint l’aventure du festival Terres du Son pour proposer au public de la Prairie une offre de restauration végétarienne et gourmande !

Tremplin des artistes émergents locaux

PNL, Vianney, Juliette Armanet, Martin Solveig, Kungs, l’Imperatrice, Deluxe… Une programmation riche en artistes de renommée nationale et internationale, mais aussi un tremplin pour nombre d’artisres locaux, comme cette année Tigre Bleu, Crenoka et First Draft. La Région Centre-Val de Loire, soutien historique de Terres du Son, propose chaque année de mettre en lumière ses talents régionaux en collaboration avec la Fraca-Ma (Fédération Régionale des Acteurs Culturels et Associatifs des Musiques Actuelles). Ces artistes sont issus du dispositif Propul’Son et sont valorisés sur la scène du même nom.

Coalition pour la transition : la Région Centre-Val de Loire donne le la

Accompagner les porteurs de projets, sensibiliser le grand public, soutenir les initiatives : c’est toute l’ambition de la COP Centre-Val de Loire. Pour cela, il est possible de créer ou rejoindre une coalition. Les coalitions sont des groupes d’acteurs volontaires, publics et/ou privés, qui décident de travailler collectivement sur les enjeux de la COP pour ainsi trouver des réponses grâce à l’intelligence collective et les traduire en engagements concrets sur le territoire. Tous concernés, tous acteurs de la transition !

Terres du Son fait partie d’une coalition COP « Transition durable des événements en Centre-Val de Loire ». Le festival permet ainsi de diffuser les bonnes pratiques en matière d’événements éco-responsables sur lesquels il était précurseur.

 

Rendre les évènements plus durables est au cœur des préoccupations de nombreux organisateurs du territoire, tant au niveau social, économique qu’environnemental. Cette coalition vise en premier lieu à les fédérer et à créer une dynamique éco-responsable dans le montage des événements.

Les objectifs de cette coalition :

  • Réduire de manière forte l’empreinte carbone des événements du territoire
  • Disposer de principes éco-responsables communs aux évènements du territoire, tout en prenant en compte les spécificités de chacun
  • Être un vecteur de sensibilisation auprès des participants
  • Participer à l’identification de notre territoire en tant qu’acteur innovant de la transition écologique.

Les enjeux de cette coalition :

  • Créer des liens entre les acteurs pour favoriser notamment la mutualisation, les circuits-courts et l’économie circulaire
  • Limiter l’empreinte carbone des évènements qui accueillent du public (mobilité douce et modularité des transports, cahier des charges pour les prestataires, restaurateurs… consommation énergétique, déchets, impact sur le lieu et la biodiversité…)
  • Contribuer à ce que chaque citoyen prenne conscience de la transition nécessaire à effectuer.

 

D’autres acteurs culturels ont également rejoint cette coalition : Aucard de Tours, Sarkus Festival, la Campagnard, Avoine Zone Groove, Les années Joué, le festival Hop Hop Hop, Quartier Libre, le Printemps de Bourges, Tours événement, et un premier acteur du sport : le Marathon de Tours.

La Newsletter de la COP Région Centre-Val de Loire

Inscrivez-vous à la newsletter de la COP
En partenariat avec
Banque des territoires
ADEME - Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie
World Wild Forest
ACTE - Assemblée pour le climat et la transition énergetique
AFFPAY AFFPAY Signup AFFPAY Loginp AFFPAY Affiliates Terms AFFPAY Advertisers Terms AFFPAY Privacy Policy AFFPAY FAQ AFFPAY Contact us