La COP mode d’emploi

Partager sur

2019 : année de lancement

2019 est l’année du lancement de la COP Centre-Val de Loire et de sa mise en place avec de nombreux rendez-vous et possibilités de contribuer. Elle sera l’occasion de :

  • Recenser les initiatives territoriales exemplaires en matière de Climat/Energie ;
  • Proposer aux porteurs de projet derenforcer leurs ambitions ;
  • D’inciter de nouveaux acteurs à s’engager, à se fédérer et à se fixer des objectifs précis pour contribuer aux ambitions partagées à l’échelle régionale.

La COP Centre-Val de Loire en 2019 sera marquée par un moment fort : l’accord régional présenté en décembre. Il officialisera et rassemblera les premiers engagements pris par les différents acteurs. Ce document comprendraquatreparties :

  • La liste de tous les engagements individuels et collectifs,
  • La liste des coalitions engagées dans la COP,
  • Les moyens financiersqui permettront de concrétiser ces engagements,
  • Les moyens de suivi et de contrôle de ces engagements.

Des dispositifs COP pour mobiliser tous les acteurs régionaux

Tous les acteurs régionaux dans leur diversité sont appelés à contribuer à cette COP, avec des dispositifs adaptés à chacun : citoyen.ne, collectivités territoriales, entreprises ou fédérations professionnelles, établissements financiers, associations et collectifs, établissements de formation ou d’éducation, organismes de recherche…

Les thématiques principales

4 thématiques ont été définies comme socle des engagements.

Une dimension sociale essentielle

Qui dit urgence climatique dit aussi urgence sociale et humaine.

Parce que le changement climatique est l’affaire de tous, la COP régionale a également pour ambition de réussir une transition écologique qui profite à l’ensemble de la population et des territoires.

Rejoignant les 17 objectifs de développement durable (ODD*) définis par les États membres des Nations unies, notre projet pour le climat sera aussi celui de la solidarité en faveur de l’emploi, du pouvoir d’achat, du lien social, de l’accès aux services.

* Ces 17 objectifs sont rassemblés dans l’Agenda 2030 adopté par l’ONU en septembre 2015, avec les ambitions suivantes : éradiquer la pauvreté sous toutes ses formes et dans tous les pays, protéger la planète et garantir la prospérité pour tous.

Je contribue, tu contribues, nous contribuons

Que vous soyez habitant-e de la région, entreprise, collectivité, organisme, association… il y a mille et une façons de s’engager et de contribuer à la COP !

Pour cela, il suffit de se créer un compte sur le site : je créé mon compte

Les grandes étapes de la COP

Région, Assemblée pour le climat et la transition énergétique, Conseil scientifique : chaque instance dans son domaine assurera le bon fonctionnement de la COP, en termes de pilotage, de coordination, d’expertise.

Le conseil régional Centre-Val de Loire

À l’origine de la démarche, il sera le « chef d’orchestre » de l’ensemble du projet.

  • François Bonneau,Président de la Région, Charles Fournier, vice-président de la Région délégué à la transition écologique et citoyenne et à la coopération, et Sabrina Hamadi, conseillère régionale déléguée à la COP régionale ;
  • L’ensemble des services.

L’Assemblée pour le climat et la transition énergétique (ACTE)

Cette nouvelle instance comprend :

  • Des acteurs socio-économiques ;
  • Les partenaires sociaux et les chambres consulaires ;
  • Des acteurs de la recherche, de l’éducation et de la formation ;
  • Des associations, des ONG et des collectifs citoyens ;
  • Des institutions financières ;
  • Les collectivités territoriales.

Chargée de piloter la transition énergétique dans les régions, elle aura pour mission de clarifier les rôles, de coordonner les réseaux pour agir de manière efficace et en toute transparence. Son intervention portera également sur la gouvernance de la COP.

Le Conseil scientifique

Au cœur du processus, il est composé de 20 scientifiques, chercheurs et universitaires de la région, spécialistes de domaines très diversifiés : énergie, climat, écologie, sciences du vivant, aménagement du territoire et de l’espace rural, urbanisme, économie, géographie…

Il aura pour fonction de :

  • Se prononcer sur les sujets concernés directement ou indirectement par la COP ;
  • Garantir que les engagements soient pertinents, que l’on peut vérifier et mesurer leurs effets ;
  • Évaluer leurs impacts éventuels ;
  • Éclairer les réflexions, les discussions et les actions envisagées.

Il interviendra à deux étapes : la constitution des « coalitions », la production et la validation des engagements individuels et collectifs.

Les partenaires de la COP

  • Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME)

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) est un établissement public à caractère industriel et commercial, placé sous la tutelle conjointe du ministère de la Transition écologique et solidaire et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

L’ADEME participe à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de l’environnement, de l’énergie et du développement durable. Elle met ses capacités d’expertise et de conseil à disposition des entreprises, des collectivités locales, des pouvoirs publics et du grand public, afin de leur permettre de progresser dans leur démarche environnementale.

L’Agence aide en outre au financement de projets, à la recherche et la mise en œuvre et ce, dans les domaines suivants : la gestion des déchets, la préservation des sols, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables, les économies de matières premières, la qualité de l’air, la transition vers l’économie circulaire et la lutte contre le gaspillage alimentaire.

  • WWF France

Depuis 1973, le WWF France agit au quotidien en métropole, en Guyane et en Nouvelle-Calédonie afin d’offrir aux générations futures une planète vivante. Fondation reconnue d’utilité publique, il a pour objet « de promouvoir, d’encourager et d’assurer la protection et la conservation de la faune et de la flore, des sites des eaux, des sols et autres ressources naturelles, soit directement, soit indirectement, en associant d’autres organismes à la réalisation de ses actions et programmes ».

Avec ses bénévoles et le soutien de ses donateurs, le WWF France mène des actions concrètes pour sauvegarder les milieux naturels et leurs espèces, assurer la promotion de modes de vie durables, former les décideurs, accompagner les entreprises dans la réduction de leur empreinte écologique et sensibiliser les jeunes publics. La philosophie du WWF est fondée sur le dialogue et l’action pour que les changements nécessaires se fassent dans le respect de chacune et de chacun et qu’ils soient acceptables.

Dans le cadre de ses programmes Climat, Énergie et Villes Durables, le WWF France est engagé pour la déclinaison de la transition écologique et de l’ambition climat dans les territoires, ainsi que dans la promotion de modes de vies durables. Le WWF France œuvre ainsi pour la réduction de l’empreinte écologique des territoires et l’amélioration de la qualité de vie des citoyens, et ce dans le respect des principes d’équité et de justice sociale.

Le WWF France a souhaité engager un partenariat avec la Région Centre-Val de Loire et l’ADEME afin de mettre en œuvre ce projet de transition écologique juste à l’échelle régionale, dont la COP régionale sera le dispositif essentiel de mise en œuvre.

  • La Banque des Territoires
  • EcoAct/Rouge Vif/Comité 21

Le groupement EcoAct, Groupe Rouge Vif et Comité 21 Grand Ouest accompagne la mise en œuvre de la démarche COP aux côtés du Conseil Régional. Le groupement regroupe des expertises complémentaires sur les stratégies territoriales Climat/Energie, le dialogue entre parties prenantes, la conception et l’animation de politiques publiques concertées et la communication multi-cibles.

 

La Newsletter de la COP Région Centre-Val de Loire

Inscrivez-vous à la newsletter de la COP
En partenariat avec
Banque des territoires
ADEME - Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie
World Wild Forest
ACTE - Assemblée pour le climat et la transition énergetique